Des villes marquées par la recherche et le développement

En 2015, les villes les plus performantes en recherche et en innovation sont celles qui bénéficient de la présence d’une grande entreprise qui investit dans ces domaines. C’est fortement le cas pour la banlieue ouest de Paris (Colombes, Boulogne-Billancourt…) Créteil ou encore Clermont Ferrand.

C’est ce qui ressort d’une analyse réalisée par Le Figaro, à partir des données de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI).

La recherche dans certaines villes peut même quasiment dépendre de la présence de ces grandes entreprises, à la vue du ratio de nombre de brevets déposés par celles-ci par rapport au nombre de brevets total déposé sur le territoire de la ville.
L’analyse recense par exemple 305 dépôts de brevet réalisés par Michelin sur les 325 dépôts réalisés à Clermont Ferrand en 2015. 148 dépôts par Valeo sur le total 179 dépôts à Créteil. 495 dépôts réalisés par Thomson sur le total des 528 dépôts à Issy-les Moulineaux.

Le fort investissement des entreprises du secteur privé ne signifie pas pour autant que les organismes de recherche publique reculent dans la recherche et l’innovation. Le CEA et le CNRS restent en effet des grands pourvoyeurs qui réalisent l’essentiel de leurs dépôts de brevets à Paris (avec respectivement 299 et 189 dépôts en capital).

Pour en savoir plus (cartographie & classement) :

Les villes où la recherche et l’innovation vont bien