Low Tech, MĂ©tropoles & Frugalisme

Concevoir, développer et partager l'innovation sur les territoires pour mettre en œuvre le Local for Good !

La vie low-tech en 2040 | L’Institut Paris Région

Cette note est le fruit des travaux d’un groupe de travail prospectif pilotĂ© par L’Institut Paris Region et l’Adeupa, en lien avec des experts des low-tech, Philippe Bihouix d’AREP, Quentin Mateus du Low-tech lab et des experts pluridisciplinaires de L’Institut. Ce travail s’est inscrit dans le cadre de la 41e Rencontre des agences d’urbanisme du rĂ©seau Fnau qui s’est dĂ©roulĂ©e les 1er et 2 dĂ©cembre 2020.

Ce travail prospectif mobilise les imaginaires et propose un rĂ©cit heureux sur l’avenir de nos modes de vie en 2040 dans un contexte oĂą les low-tech auraient trouvĂ© toute leur place. La place des savoirs techniques et des outils est une question centrale mais encore peu abordĂ©e. La dĂ©marche low-tech pose la question du discernement technologique. Plus largement, elle met les individus en capacitĂ© d’agir dans la sociĂ©tĂ© et permet une rĂ©appropriation des outils, moins complexes, et favorise la crĂ©ativitĂ© humaine.

Alors, à quoi pourrait ressembler cet équilibre entre les humains et leurs techniques ? Ce récit projette un avenir heureux et évoque les trajectoires possibles pour y arriver. Entre 2020 et 2040, les prises de parole se sont multipliées, questionnant la trajectoire et la vitesse du train, et mettant en débat les aiguillages qu’il était utile et nécessaire d’activer. En 2040, la convivialité, l’humilité, l’effort, l’adaptabilité et un rapport au monde plus concret sont devenus le nouvel idéal de vie.

Pour consulter l’article original – Cliquez ici

Les grandes métropoles, bientôt un monde englouti ? | Les Echos

C’est une carte Ă©tonnante que viennent de publier des chercheurs de l’Institut gĂ©ologique et minier d’Espagne : elle indique en rouge, sur une mappemonde, de grandes rĂ©gions oĂą des sols dĂ©jĂ  fragiles ont une forte probabilitĂ© de s’enfoncer dans les dĂ©cennies Ă  venir, parfois de plusieurs mètres. Le phĂ©nomène est connu, mais il Ă©tait jusqu’alors mal Ă©valuĂ©. « L’affaissement des terres se produit gĂ©nĂ©ralement dans les bassins soumis Ă  un stress hydrique, oĂą le prĂ©lèvement excessif d’eau souterraine crĂ©e des cavitĂ©s qui favorisent le compactage des systèmes aquifères sensibles », explique l’expert en risques gĂ©ologiques Gerardo Herrera-Garcia, principal auteur de l’Ă©tude parue dans « Science ». La sĂ©cheresse et le rĂ©chauffement climatique sont des facteurs aggravants. « Cet affaissement peut couvrir des milliers de kilomètres carrĂ©s et rĂ©duire de façon permanente la capacitĂ© de stockage des eaux, endommager les bâtiments et les infrastructures civiles et augmenter les risques d’inondation », poursuit le chercheur.

Pour consulter l’article original – Cliquez ici

L’Innovation frugale : un impératif stratégique pour les entreprises | We Demain

Selon une étude menée par McKinsey & Company mi-2020, l’abordabilité (prix doux) serait le premier critère d’achat pour les consommateurs américains après la crise de Covid-19. De même, post-Covid-19, 53 % des français veulent maintenir une consommation frugale, privilégiant la seconde main et le « faire soi-même ». On parle maintenant de « slow consommation », avec 88 % des français pensant que le monde irait mieux si nous consommions moins.

Les consommateurs occidentaux ne sont pas seulement en quête de valeur ; ils sont également axés sur des valeurs. Selon IBM Institute for Business Value, les acheteurs américains se soucient de plus en plus des questions sociales et écologiques : 40 % d’entre eux préfèrent acheter des produits qui correspondent à leurs valeurs personnelles. 79 % des Français comptent renoncer aux marques qui ne sont pas engagées sur le plan éthique et moral.

Désormais, les entreprises françaises doivent s’efforcer de développer des produits et des services qui obtiennent un score élevé sur sept attributs apparemment contradictoires et inconciliables qui sont de plus en plus appréciés par les consommateurs soucieux de valeur et des valeurs. Le graphique ci-dessous décrit ces sept attributs interdépendants.

Pour consulter l’article original – Cliquez ici