Pack rebond, Région-nations & Désindustrialisation

Les actualités du moment pour imaginer, produire et partager l'innovation sur les territoires du monde d'après.

Made in France : 78 terrains « clés en main » pour la relance industrielle | Les Echos

L’autre instrument promu par le Pacte rebond concerne les projets ficelés par le programme Territoires d’industrie . Depuis 18 mois, des industriels et des élus locaux peaufinent des projets concrets d’investissement. Environ 1.500 projets sont dans les tuyaux, et 57 % d’entre eux « déployés », selon Guillaume Basset, le directeur du programme. « L’objectif est de concrétiser une centaine de projets d’ici la fin de l’année, de 500.000 à 30 millions d’euros, en donnant les coups de pouce financiers nécessaires », précise la ministre déléguée à l’Industrie, qui ajoute que Bruxelles ne mettra pas son grain de sel dans tous les financements publics inférieurs à 800.000 euros jusqu’au 31 décembre.

Pour consulter l’article original – Cliquez ici

Pour de véritables « régions-nations » | Les Echos

[…] Dès lors, le premier pas vers une régions-nation pourrait s’appuyer sur une approche nouvelle, celle de la régionalisation de l’industrie qui nous permettrait de regagner une véritable autonomie stratégique. Par son ampleur, cette crise a révélé combien la mondialisation peut être synonyme de vulnérabilité : l’interconnexion et l’interdépendance qui la caractérisent entraînent un risque de désorganisation complète du système, chaque anomalie, défaut ou irrégularité a priori isolé pouvant « contaminer » et déstabiliser l’ensemble.

Ce schéma, théorique, est devenu, dans le contexte de la pandémie et de ses conséquences, une réalité empirique. Les débats sur les masques, notamment, ont confirmé que nous ne pouvons plus compter sur l’idée que des produits de première nécessité peuvent être acheminés depuis le bout du monde en toutes circonstances. Aujourd’hui, il est urgent de « dérisquer » ce système en garantissant son autonomie et ses capacités productives à l’échelle régionale dans un cadre national. Dans un contexte de crise sanitaire aux conséquences multiples, la prise de décision rapide, pertinente et au plus près du terrain a été et sera cruciale.

Pour consulter l’article original – Cliquez ici

«La France est devenue le pays européen le plus désindustrialisé» | Le Figaro

On en est donc arrivé à la situation actuelle caractérisée par le fait que notre secteur industriel n’emploie plus que 2,7 millions de personnes et ne contribue à la formation du PIB que pour 10 % seulement. La France est ainsi devenue le pays le plus désindustrialisé de tous les pays européens, la Grèce mise à part. Et l’on ne s’en aperçoit que seulement aujourd’hui, avec la crise du coronavirus! L’Allemagne a un secteur industriel qui n’a pas fondu et qui est même resté très vigoureux: il représente 24 % de son PIB. Et la Suisse, un pays que l’on ne soupçonne pas d’ être aussi industrialisé, en est, elle, à 22%.

Pour consulter l’article original – Cliquez ici