Souveraineté industrielle, Relocalisation, Diversification

Les actualités du moment pour penser, promouvoir et mettre en oeuvre [Le Monde Après].

La BEI annonce un milliard d’euros en 2020 pour la production de batteries en Europe | Actu Environnement

Lors d’une réunion de l’Alliance européenne des batteries le mardi 19 mai, le vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), Andrew McDowell, a confirmé l’engagement de l’organisme à soutenir « une industrie européenne des batteries forte et indépendante ». La BEI prévoit un soutien aux projets liés aux batteries de plus d’un milliard d’euros de financement en 2020. Soit le niveau de soutien offert par l’organisme au cours de la dernière décennie. […]
La BEI participera ainsi à toutes les étapes de la chaîne de valeur des batteries : recherche et développement, extraction et traitement des matières premières, production de batteries, infrastructures de recharge, et recyclage. La poursuite du développement d’un écosystème européen indépendant de batteries permettrait à l’Union Européenne de jouer un rôle important sur un marché, qui devrait atteindre 250 milliards d’euros par an d’ici 2025.

Pour consulter l’article original – Cliquez ici

En Alsace, Estelec Industrie et ThurConnect créent une joint-venture pour fabriquer des sous-ensembles | Traces Ecrites

Les deux entreprises du Haut-Rhin, l’une fabriquant des cartes électroniques à Scherwiller et l’autre des câbles et faisceaux électroniques à Pulversheim, se rapprochent au sein d’une joint-venture détenue à 70% par Estelec Industrie. « C’est une opportunité fantastique pour nous de poursuivre notre développement avec ce partenariat d’excellence industrielle », indique David Di Mauro, président de ThurConnect, qui emploie un peu moins de 20 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 1,5 millions d’€.
De son côté, grâce à cette nouvelle société, Estelec Industrie (55 salariés et 11 millions d’€ de chiffre d’affaires) pourra proposer un produit complet à ses clients. « C’était une demande croissante de nos clients de leur livrer des sous-ensembles ou des ensembles complets. Et puis c’est un projet dans l’air du temps, à l’heure où l’on parle de relocalisation des productions », affirme Thierry Sublon.
Jusqu’à présent, les clients d’Estelec réalisaient les activités de câblage en interne ou les sous-traitaient en Asie du Sud-Est. L’Europe et la France restent peu compétitives sur ce marché, pourtant Estelec Industrie fait le pari du service et de l’interactivité avec ses clients en France. « C’est un pari de notre part car nous ne savons pas comment nous allons sortir de cette crise du Covid-19. Peut-être que la crise économique sera durable, mais si les chefs d’entreprises ne sont pas optimistes, alors personne ne le sera ! Nous sommes un peu à contre-courant mais nous assumons ! », lance Thierry Sublon

Pour consulter l’article original – Cliquez ici

SEB se lance dans la production de vélos électriques | France Soir

La marque française d’équipements électroménagers s’associe avec la start-up Zebra pour fabriquer, en Côte d’Or, des vélos électriques haut de gamme. 
Le site historique de SEB à Is-sur-Tille, créé en 1976 et fort aujourd’hui de 200 salariés, sera en charge de l’assemblage du vélo Angell, avec les premières livraisons prévues dès cet été. 

Pour consulter l’article original – Cliquez ici