Urgence climatique, Utopie & Relance

Les actualités du moment pour imaginer, produire et partager l'innovation sur les territoires du monde d'après.

Danone, Camif, Armor, Biocoop… Les patrons de 76 entreprises appellent à « s’emparer de l’urgence climatique » | JDD

Profitons de l’élan qui accompagne l’effort de reconstruction, après la catastrophe de la pandémie. Nous devons en effet adapter nos stratégies, nos modèles économiques, nos missions pour que nos entreprises soient compétitives sur le long terme, pour qu’elles puissent durablement jouer leur rôle de création de valeur dans la société, non pas aux dépens de l’environnement mais au service du vivant et de notre santé.
Renouveler et remplacer le parc automobile thermique, rénover le parc de bâtiments, réformer et améliorer notre chaîne de production alimentaire, transformer notre appareil productif, nos usines et nos savoir-faire, aménager le pays autour des notions de proximité et de solidarité… Voilà de quoi contribuer à l’activité du pays, et répondre aux impératifs de santé et de qualité de vie sur le long terme. Mobilisons-nous au service de ces chantiers prioritaires, entreprenons.

Pour consulter l’article original – Cliquez ici

Le « monde d’après » n’était-il qu’une utopie ? | France Culture

La pandémie a fait naitre chez certains l’espoir d’une rupture, d’un nouveau départ. La crise sanitaire peut-elle être le déclencheur d’une société plus harmonieuse ? Est-il possible de ralentir, rediriger, donner plus de sens à nos vies ? Ou est-il plus imaginable que tout recommence comme avant ?
Dix jours à peine après le début du confinement, les premières tribunes évoquaient déjà un après de la crise du Coronavirus. Parmi elles, celle de l’écrivain israélien David Grossmann dans Libération qui imaginait que certains d’entre nous « ne voudraient plus revenir à leur vie antérieure… D’aucuns se poseront pour le première fois des questions sur leurs choix, leurs renoncements et leurs compromis. Sur les amours qu’ils n’ont pas osé nouer. Sur la vie qu’ils n’ont pas osé vivre. »  
Était-ce cela, ce manque, qui a provoqué une telle avalanche de tribunes et d’articles ? Toujours est-il qu’économistes, philosophes, artistes… ont tous saisi ce temps d’arrêt pour imaginer un avenir différent et, pourquoi pas, meilleur. 

Pour consulter l’article original – Cliquez ici

Redresser le cap, relancer la transition | Haut conseil pour le climat

Alors que 2019 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée en Europe, les crises sanitaire et économique sont des tests de résistance pour l’ambition climatique du gouvernement français. Si une seule recommandation devait être conservée de ce rapport, elle serait de bannir tout soutien aux secteurs carbonés du plan de reprise et de l’orienter le plus possible sur des mesures efficaces pour la baisse des émissions de gaz à effets de serre. D’abord, ne pas nuire ; ensuite, construire pour la transition bas-carbone. C’est un impératif nécessaire – car l’urgence climatique et ses impacts se renforcent ; possible – les solutions sont connues et accessibles ; utile – car elle porte de nombreux co-bénéfices pour l’emploi ou la santé ; et inéluctable – l’anticiper sera source de compétitivité.

Pour consulter le rapport original – Cliquez ici